Quelles caméras pour quel usage ?

Publié par Jean-Philippe FORZANI le

Quelle caméra pour quel usage ?

A l’origine une caméra est un appareil spécifiquement conçu pour filmer. Aujourd’hui encore, une vraie caméra ne fait que filmer et d’ailleurs certaines n’enregistrent même pas le son. Cependant depuis la fin des années 2000, la donne a changé avec l’arrivée de la fonction vidéo dans les appareils photos numériques : les Reflex, les compacts, les bridges, les hybrides. Sont apparus aussi les actions cams (Gopro en tête), les drones avec caméra sur nacelle stabilisée sur plusieurs axes et bien sûr les smartphones.

Si les conditions de lumières sont bonnes on peut filmer avec un simple smartphone et obtenir un bon résultat. Depuis 2016 on peut même fixer le smarphone sur un stabilisateur de type Dji Osmo ou Zhiyun pour obtenir des plans fluides comme au cinéma.

Alors qu’est-ce que peut nous apporter en terme de performances du matériel plus coûteux ?

Ce qu’il faut savoir c’est que la qualité d’image délivrée par une caméra n’est pas proportionnel à son prix. Donc entre un modèle à 2000 euros et un à 20000 euros, il n’y aura pas une différence stupéfiante. Le gain de qualité d’image se paye très cher pour un résultat peu visible, à moins d’être un initié.

Les DSLR

Ce qui a incité un grand nombre de photographes à filmer de manière pointue et même pour certains à devenir professionnels, c’est l’arrivée de la fonction vidéo dans les Reflex (DSLR). Le premier étant le Nikon D90 (sorti à l’automne 2008) qui filmait en HD, suivi de Canon avec son célèbre 5D mark II filmant en full HD sur son capteur full frame et qui remporta un grand succès chez les vidéastes.

Il faut bien reconnaître que la compacité et l’ergonomie des boîtiers photos sont très appréciables pour filmer très efficacement avec des budgets modérés. Leurs grands capteurs sont un gage de qualité d’image et de sensibilité par rapport aux petits capteurs de camescopes et le très grand choix d’objectifs un atout non négligeable pour faire preuve de créativité et s’adapter aux diverses situations de prises de vues. Il n’en fallait donc pas plus pour voir fleurir sur la toile de superbes réalisation émanant de capteurs d’appareils photos jouant le rôle de caméras.

Les camescopes

Sony, Canon, Panasonic proposent d’excellents modèles. Le camescope est très facile à utiliser de par sa simplicité de prise en main et les automatismes dont il dispose, dont la mise au point automatique très rapide et efficace. C’est en partie lié au fait qu’il comporte un petit capteur qui confère une grande profondeur de champ.

L’évolution permanente

Depuis 2010 des progrès ont été accomplis, même si beaucoup de marques sont assez réticentes pour proposer dans des appareils destinés au grand public, des fonctions qu’elles réservent à leurs caméras haut de gamme. Quelques marques cependant n’ont pas été avares de mise à jours, d’upgrade à chaque sortie d’un nouveau modèle. C’est le cas des modèles GH de Panasonic qui depuis le GH2 jusqu’au GH5s actuel a toujours fait de gros bonds en termes de performances, caractéristiques techniques et fonctions pour filmer de meilleure qualité. Par exemple il faut savoir qu’en vidéo les codecs d’enregistrement ont une grande importance. Le summum étant le raw (DNG) non compressé qui comme en photo permet une grande latitude de traitement de l’image. La marque Blackmagic a sorti une toute petite caméra de poche en 2013 (la Pocket Cinema Camera) qui permet de filmer en raw (dng) en format Full HD. Une petite révolution pour une caméra à 900 euros. En avril 2018 Blackmagic annonce la sortie de la Pocket Cincema Camara 2 filmant en 4K raw et doté de nombreuses connectiques. Panasonic avec son GH5 sorti au printemps 2017 a permis d’enregistrer en interne avec de très bon codecs et de gros débits. Notamment en 10 bits 4:2:2 alors que la plupart des appareils concurrents ne permettent d’enregistrer qu’en 8 bits 4:2:0. Ces notions sont un peu complexes, mais sachez qu’elles conditionnent la quantité d’informations qui sont enregistrées. La richesse des couleurs notamment.

C’est Nikon avec le D90 (sorti à l’automne 2008) qui a proposé pour la première fois la fonction d’enregistrement vidéo sur son Reflex. Canon lui a emboîté le pas avec notamment le 5D.

Catégories : MatérielVidéos