Comment réussir un effet de filé ?

Publié par Jean-Philippe FORZANI le

Comment réussir un effet de filé ?

L’effet de filé est original et peu courant en photo, pour la simple raison qu’il n’est pas évident à réussir. Ca demande une très bonne synchronisation et de bons réglages.

Cet effet donne une impression de vitesse, de mouvement, de dynamisme, permet de rendre l’arrière-plan plus homogène et neutre (stries floues) et donc de détacher le sujet pour le mettre en valeur.

On réalise un filé en photographiant un sujet en mouvement avec une basse vitesse d’obturation.

Le défi est de réussir à obtenir un sujet net avec un arrière plan filé… Si le sujet bouge dans différents axes, comme un cycliste qui pédale il y aura aussi du flou au sein du sujet. Le mieux est donc de photographier le cycliste quand il ne pédale pas et que son corps est figé au même titre que le cadre de son vélo.

Dans tous les cas, sans même parler d’effet de filé, si vous photographiez un véhicule à roues ou un hélicoptère, il est important d’avoir un temps de pose suffisamment long pour que les jantes, les rayons ou les hélices, les pâles ne soient pas figés sinon l’image ne sera pas plaisante à regarder car ne révélant pas d’impression de vitesse et de mouvement.

Le filé consiste donc à suivre un sujet en mouvement et déclencher avec une faible vitesse d’obturation.

Pour espérer réussir un effet de filé, il y a quelques règles à respecter.

  • La première est que le temps de pose doit être inférieur à la longueur de la focale.
  • Il est plus facile de réaliser un filé avec de longues focales (idéalement un zoom 70-200 mm stabilisé ou un 100-300 m, ce qui permet de bien ajuster le suivi).
  • Il faut se positionner à bonne distance de manière à effectuer un suivi pas trop rapide. Si vous êtes trop proche du sujet, son passage sera trop bref et la réussite du filé encore plus hasardeuse.
  • Si vous parvenez à parfaitement suivre le mouvement latéralement sans à-coup de bas en haut, alors il y a de fortes chances d’obtenir un bon résultat.
  • Enclencher la stabilisation optique de votre objectif s’il en dispose. Cela offre un avantage non négligeable.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *